Les conditions de travail et les identités professionnelles des métiers de la route: camionneurs et transporteurs routiers suisses face aux enjeux environnementaux, politiques et économiques contemporains

Le transport routier demeure un élément indispensable au bon fonctionnement de la chaîne d’approvisionnement et permet de connecter les microéconomies aux marchés mondiaux. En Suisse, près des deux tiers des marchandises sont transportées par la route, confirmant l’importance du camion dans les échanges nationaux. Cependant ce secteur est soumis à d’importantes contraintes et taxé de différents stéréotypes. Tout d’abord, d’un point de vue environnemental, la progressive écologisation de la société tend à le rendre largement responsable des émissions polluantes, contribuant de facto à dégrader l’image que l’opinion publique se fait déjà des routiers (considérés comme des gêneurs avec lesquels la cohabitation sur la route n’est pas aisée). Ensuite, la politique suisse des transports mise sur le principe du développement durable et adopte une stratégie qui vise à privilégier le rail et à taxer le transport routier. Finalement, la concurrence est vive avec les transporteurs étrangers dans un pays en proie à la libéralisation. Pour pérenniser leurs activités dans ce contexte, les transporteurs diminuent les tarifs de leurs prestations et développent des processus de rationalisation qui peuvent affecter les conditions de travail des chauffeurs·euses et contribuer à la déqualification du métier.

Adoptant une perspective sociologique, cette recherche vise à :

  • Comprendre comment les entreprises suisses actives dans le transport routier composent avec les contraintes environnementales, politiques et économiques
  • Mesurer l’impact de ces contraintes et des stratégies mises en place par les transporteurs sur les conditions d’emploi et de travail des conducteurs·trices de poids lourds
  • Saisir la manière à travers laquelle les identités professionnelles des camionneurs·euses se construisent au regard d’un métier en profonde transformation

Pour répondre à ces objectifs, nous adoptons une démarche qualitative basée sur des entretiens semi-directifs avec des transporteurs routiers et des chauffeurs·euses, ainsi que des observations sur le lieu de travail de ces derniers·ères.

Ce projet a non seulement l’ambition de faire progresser la recherche scientifique en apportant des connaissances empiriques sur ces deux professions du transport par route, mais il est également orienté vers l’application puisqu’il servira aussi à transmettre des recommandations aux différentes parties prenantes du monde des transports en Suisse.